Résidence photographique à Valparaiso

« Aujourd’hui, je suis de retour à Valparaíso avec le même esprit de découverte. Je me considère autant comme un chercheur que comme un photographe« , déclare Alexandre Christiaens, arrivé mercredi 17 mars au Chili en provenance de Belgique pour commencer sa résidence artistique à Valparaíso et Antofagasta, dans le cadre des festivals FIFV et SACO.

« À Valparaíso et dans d’autres lieux, mon travail photographique est l’extension formelle de l’expérience d’être dans le monde. Être en mouvement sur terre et sur mer, c’est pour moi faire l’expérience de la dimension épique de l’existence : pour plonger au cœur du sublime, pour sentir l’épaisseur organique du vivant, pour aller à la rencontre de l’autre dans ses formes les plus inattendues. C’est ce qui me fait avancer dans la vie. C’est ce que j’aime et ce qui me ravit, au sens premier du terme« , déclare-t-il.

En octobre dernier, Alexandre et Carla Yovane ont animé l’atelier virtuel « Explorer une synergie collective » dans le cadre du FIFV 2020. Cette fois, l’auteur proposera une session -également virtuelle- de visionnage de portfolios à 10 photographes et photographes.

« J’ai enfin pu commencer ma résidence, pour donner suite à cette merveilleuse et heureuse invitation du FIFV. Malgré les problèmes mondiaux que cette pandémie nous cause, ce qui me rend le plus heureux, c’est de ne pas savoir ce que je vais trouver, ni ce que je vais pouvoir réaliser. J’apporte avec moi mes outils, mes expériences et un profond désir de connaître et d’entrer dans le paysage« , conclut-il.