Voyages à Cythère

Rochers hurlants, proues beuglantes, hublots désossés, brumes, embruns, rivages. Le souci de faire se rejoindre les éléments premiers (la mer, le bain argentique, les sels de la vie, …). Voguer jusqu’à ne plus reconnaître le lieu, mais jusqu’à en percer, consciemment ou pas, les petites mythologies, les récits sous-jacents. La chronologie larguée, de là chaque chose vient, là-bas chaque chose retourne, et ici tout se vaut. Photographier entre âme et conscience c’est, dès lors, toujours prendre du large, c’est tenter l’horizon, en quête d’autres ancrages, hypothétiques, incertains.

Eda