Vladivostok

Lumières, couleurs et masses… Nos vies comme des cubes, posés au bord de l’eau. Les structures portent l’homme ou l’écrasent, il semble absent mais c’est pourtant bien lui qui grée, s’escrime, repeint, construit, surcharge, débarque. Villes portuaires, Symboles assis d’une globalisation complexe, les ports du monde se ressemblent ou se désassemblent, renvoient l’un à l’autre et se font écho : ils inventent la ville de demain mais baignent lourdement leurs pieds dans le passé, au rythme lent de l’eau. Comme un tableau qui hypnotise le regard, la photographie fouille les développements urbains, nos conquêtes effrénées sur le territoire, la ruine grandissante des laissés-pour-compte, le brouhaha du monde…

Eda